Quelles sont les règles pour une coparentalité réussie et paisible ? Guide de la coparentalité

 

guide coparentalité

Avant d’en arriver aux règles de la coparentalité. Il convient de dire d’abord ce que c’est que la coparentalité. La coparentalité est le fait par lequel deux personnes qui ne sont ni un couple, ni des conjoints de manière générale, se joignent pour accorder à un enfant, l’éducation et la vie à laquelle tout enfant aurait droit avec ces parents réunis. Ils se partagent ainsi les droits auxquels pourraient bénéficier tout père et mère auprès de leurs enfants, mais aussi tous les devoirs que ces derniers seraient amenés à remplir en tant que parents.

Pour vivre une coparentalité paisible et joyeuse, Il est impératif que les coparents obéissent à certaines règles. Nous vous en avons énuméré cinq qui sont à nos yeux primordiales pour que tout se passe bien et que les enfants soient heureux et épanouis dans leur vie. Allez ! C’est parti !

 

Règles n° 1 :  Choisir un coparent compatible avec vous

Avant toute chose, vous devez réfléchir et analyser très bien avec qui vous voulez vous lancer dans cette aventure. La deuxième personne qui embarquera avec vous doit être quelqu’un qui vous comprend et que vous comprenez. Quelqu’un avec qui vous avez des points communs. Une personne  qui peut être à vos yeux, un ami ou une amie de confiance. Une personne qui est sérieuse et responsable. Les qualités à avoir pour faire un bon coparent sont nombreuses. En fonction de vos convictions, vous pourrez les adapter à vos propres réalités pour choisir votre associé.

 

Règles n°2 : Ne pas empêcher l’un des coparents de profiter des enfants

En effet, ce problème trouve de nombreux exemples concrets dans les situations de divorce. Les parents étendent leurs mésentente jusqu’à ne plus permettre à l’autre ex-conjoint de voir leurs enfants à eux tout deux. Pour aspirer à une vie paisible chacun des coparents doit donc éviter de commettre les même erreurs que ces personnes qui sans s’en rendre compte, pourrissent l’enfance de leur enfant. Nous sommes sûrs que personne d’entre eux ne souhaiterait cela délibérément.

 

Règles n°3 :Une communication privilégiée entre les coparents

Toute relation, qu’elle soit amicale, amoureux ou fraternelle, est fondée sur une bonne communication. Cette capacité pour deux personnes à pouvoir s’écouter, se comprendre et s’accorder. Les coparents devront alors avoir une bonne communication entre eux. Sans cela, rien ne pourra non plus fonctionner, car au lieu d’être de bons parents, il deviendront deux personnes irresponsables passant tous leurs temps et consacrant toute leurs énergies à se plaindre des décisions inadéquates de l’autre coparent.

 

Règles n°4 :Un respect mutuel entre les coparents

Aucun être humain, ne pourrait apprécier une personne qui adopte une attitude irrespectueuse à son endroit. Même les enfants attendent de leur parents un certain respect.  Il va sans dire alors que si les coparents ne se respectent pas, ne se soutiennent pas dans les initiatives qu’ils prennent pour leurs enfants, les querelles ne cesseront pas, et les enfants ne pourront s’épanouir.  Il risqueraient même de grandir avec des séquelles de ces disputes interminables qui survenaient à chaque fois que leurs deux parents se rencontraient.

 

Règles n° 5 :Aucun des coparents ne doit s’ingérer dans la vie privée de l’autre coparent

À force de rapprochement dans l’éducation et le soin mutuel accordé aux enfants. L’un des deux coparents pourrait commencer à tomber réellement amoureux de l’autre, choses qui n’est pas mauvaise en soi, mais il pourrait utiliser le prétexte des enfants pour interférer dans la vie privée de l’autre coparent, lui mettre une pression incompréhensible, lassante et plus encore. Cela ne sera pas favorable pour les deux coparents, ni pour leurs enfants. Si l’un des coparents commence à avoir des ressentiments sincères pour l’autre, il peut soit le lui dire directement, soit par des actions raisonnables et saines, essayer de faire qu’il en soit de même pour l’autre. Il faudra par exemple penser à organiser plus de rencontre en famille avec l’autre coparents. Prétexter de le rencontrer pour discuter tous deux de l’éducation des enfants et bien plus encore.

 

C’était là les 5 grandes règles pour une coparentalité réussie et paisible. Cependant pour qu’elle soit encore plus merveilleuse, il vous faudra plus ! Inscrivez vous sur Childable pour trouver des futur coparents sérieux.


Laissez une annonce


 
×
 
×
Vous avez oublié vos informations?
×

Go up