donneur de sperme

Donneur de sperme : avantages et inconvénients

Les donneurs de sperme ne se contentent pas d’une seule visite, ils participent à un cycle de dons, qui peut avoir lieu plusieurs fois par semaine pendant un mois ou deux. Vous n’avez pas votre mot à dire sur les personnes à qui votre sperme est donné, mais vous pouvez être rassuré sur le fait qu’il s’agit de parents intentionnels. Il n’y a aucune garantie de ce que sera réellement la personne conçue par ce don. Il se peut que le donneur vous contacte lorsque l’enfant sera adulte – c’est un sujet à aborder lors de la séance sur les implications. Vous découvrirez si vous avez des maladies génétiques, des MST et un nombre de spermatozoïdes sain, ou vous découvrirez peut-être le contraire. Au Royaume-Uni, les donneurs de sperme sont identifiables – vous vous engagez à le faire lorsque vous acceptez de devenir donneur. Il peut s’agir de l’une ou l’autre solution : les gens peuvent avoir des opinions très différentes sur ce qui fait une famille et sur l’impact de ce que vous faites. Cela peut avoir des répercussions sur les enfants que vous avez dans une relation ainsi que sur votre vie ultérieure.

 

Témoignage

« Le don de sperme était une bonne chose à faire dans l’ensemble », selon un ancien donneur. « Le côté négatif, c’est que j’ai reçu des blagues idiotes de mes amis et que certains membres de ma famille n’ont pas aimé l’idée. Le plus grand inconvénient potentiel serait que cela peut être perturbant pour votre partenaire et que celle-ci peut manquer de sympathie et de compréhension. En particulier si vous refusez l’anonymat en vous inscrivant sur un site d’ADN et que votre enfant vous contacte. La mère de ma fille biologique était incroyablement reconnaissante, ce qui était très émouvant. »

 

A savoir

A savoir sur les dons de sperme : Les dons de sperme devrait être effectués après consultation d’un avocat et établissement d’un accord juridique. Le donneur doit se protéger contre d’éventuelles revendications de paternité et demandes de pension alimentaire pour l’enfant. Un accord juridique peut devoir être confirmé devant un tribunal. Vérifiez la législation de votre État/Pays et consultez un avocat pour vous assurer que le don de sperme est légal dans votre juridiction. Le don ne devrait pas être fait sur la base d’une confiance ou d’un accord verbal.

Pour être donneur de sperme, vous devez avoir du sperme sain. Un sperme sain est étroitement lié à votre état de santé général. Selon les experts, le maintien d’un mode de vie sain favorise également la bonne santé du sperme. Le cycle de vie du sperme est de 46 à 76 jours, de sorte que les changements de mode de vie peuvent prendre deux à trois mois pour se manifester dans une analyse de sperme. Pour augmenter votre nombre de spermatozoïdes, procédez comme suit : Maintenez un poids corporel sain pour votre taille. Adoptez une alimentation saine, notamment en consommant la quantité quotidienne recommandée de fruits, de légumes, de protéines et de céréales.

De plus, certains compléments alimentaires peuvent aider à augmenter le nombre de spermatozoïdes. Manger des aliments et prendre des suppléments riches en minéraux peut aider.

 

Avantages et inconvénients du don de sperme

Avantages

Pour savoir si vous êtes éligibles au don, on examine d’abord vos antécédents médicaux familiaux.Vous pouvez découvrir si vous avez des maladies génétiques, des MST etc (ou pas !) et savoir si vous avez un nombre de spermatozoïdes sains.

 

L’une des raisons les plus connues pour devenir donneur de sperme est l’indemnisation. Dans certains pays vous pourriez être payé pour être un donneur de sperme.

 

Vous accomplissez un acte généreux qui apportera un bonheur inimaginable à une famille ou une femme seule, vous aidez les couples qui ne peuvent obtenir une grossesse en raison de la stérilité masculine, vous donnez aux femmes célibataires la possibilité de réaliser leur rêve de devenir mère et enfin, vous donnez aux femmes dans une relation homosexuelle la possibilité de devenir parents.

 

Vous faites notamment un geste honorable pour notre société en répondant à une demande sans cesse croissante. Cette demande est double : nous manquons de don de sperme, mais votre geste permettra aussi de donner une plus grande visibilité au donneur de sperme et lever un tabou.

 

Si lever l’anonymat lorsque l’enfant atteindra la majorité ne vous pose pas problèmes, alors vous aurez sans doute le droit à une rencontre pleine en émotions, et ça change une vie !

 

Inconvenients

Pour devenir donneur de sperme, il ne suffit pas de se masturber une ou deux fois. En effet, Les donneurs de sperme ne se contentent pas d’une seule visite, ils participent à un cycle de dons, qui peut avoir lieu plusieurs fois par semaine pendant un mois ou deux, ce qui est assez contraignant.

 

Vous devez vous munir d’une patience sans faille, car selon votre pays ou état de résidence, vous ne verrez probablement pas l’argent avant environ six mois. La banque doit d’abord recevoir les résultats d’une deuxième série de tests sanguins.

 

Vous devrez surveiller votre activité sexuelle afin de maintenir une bonne santé. Il vous sera notamment demandé de ne pas éjaculer pendant 1 à 2 jours avant de donner votre sperme.

 

Vous n’avez pas votre mot à dire sur les personnes à qui votre sperme est donné, mais vous pouvez être rassuré sur le fait qu’il s’agit de parents intentionnels.

 

Vos proches peuvent avoir des opinions très différentes sur ce qui fait une famille et sur l’impact de ce que vous faites. Cela peut avoir des répercussions sur les enfants que vous avez dans une relation ainsi que sur votre vie ultérieure.

 

La plupart des donneurs de sperme ne sont pas anonymes. Vous serez identifiable lorsque l’enfant atteindra la majorité. Si vous ne souhaitez pas être connu par cet enfant, donner son sperme n’est certainement pas une bonne idée.

 

Vous vous engagez à vie : après avoir fait don de votre sperme, il est important de mettre à jour la banque de sperme sur vos antécédents de santé si, par exemple, vous ou un membre de votre famille finissez par avoir un cancer ou une autre maladie ayant un lien génétique.

 

Témoignage d’enfants nés d’un donneur de sperme

 

Témoignage 1

« C’est bien de savoir à quel point je suis désiré. Ma mère a payé plus de 1 000 dollars juste pour m’avoir. J’ai été élevé par ma mère célibataire, je pense que c’est une raison énorme pour ma curiosité à propos de qui il est. C’est triste de penser que les hommes peuvent juste se branler dans une tasse pour de l’argent, et ne plus jamais y penser. C’est humiliant, que pour lui je ne sois rien d’autre que du sperme. Sans lui, je ne serais pas là, mais ça fait quand même mal. J’ai l’impression que d’une certaine manière, à cause de la façon dont j’ai été conçu, je ne suis qu’un moins-que-rien, comme si je n’étais pas son enfant légitime. Toutefois, on m’a donné les gènes d’un être humain attirant, intelligent, qui a réussi, qui est athlétique, en bonne santé et gentil. Sans vouloir paraître arrogant ou quoi que ce soit, je suis en quelque sorte un super humain. »

 

Témoignage 2

« Je suis née dans une famille aimante avec deux parents merveilleux et une belle vie devant moi. Je voulais rencontrer mon parent biologique depuis quelques années maintenant, et je ne l’ai pas encore fait. Même si j’ai été conçue par FIV, je ne serai jamais une donneuse d’ovules. J’aime trop mes parents adoptifs pour leur faire autant de mal. Mais je ne me suis jamais sentie à l’aise pour en parler avec ma mère.Et mon parent biologique, veut-il me rencontrer autant que je souhaite le rencontrer ?Je n’ai pas encore pris contact avec lui, mais un jour je le ferai. Je ne peux pas vivre le reste de ma vie avec ce sentiment de nostalgie en moi. Je ne pourrais pas vivre une vie comme je le fais en ce moment quand je pense à mon donneur. Je ne me souviens pas d’une époque où je ne savais pas comment j’étais faite. Même si mes parents sont complètement ouverts sur ce sujet, j’ai l’impression que cela blesserait mon père et le ferait se sentir à l’écart. Il serait difficile pour moi de le dire à mon père. »

 

Témoignage 3

« Mon parent biologique a laissé cette note :« N’enseignez que l’amour, car vous êtes aimés ».

Je me sens très aimé, et c’est l’essentiel. J’aimerais que nous en sachions plus, et j’aimerais pouvoir le remercier en personne. Chaque fois que j’essaie de chercher sur Google le peu d’informations que j’ai sur le donneur… c’est juste le trou noir. Il est important de ne pas comparer le donneur avec son père non-biologique, car en tant que progéniture de donneur, je me poserai toujours des questions sur l’ADN, mais c’est mon père qui m’a élevée. »

 

Témoignage 4

« Ma mère est une mère célibataire, elle voulait avoir des enfants et n’était pas dans une relation sérieuse à l’époque, alors elle s’est tournée vers un donneur de sperme. C’est parfois gênant lorsque les gens posent des questions sur mon père, étant donné que nous ne savons rien de lui. Ma mère fait plus que compenser pour les deux parents, et nous sommes très proches. C’est peut-être différent pour les gens qui vivent dans des régions plus conservatrices, mais c’est comme ça que se déroule ma vie. »


Laissez une annonce


Log in / Connection Inscription rapide

 
×
Je veux devenir parent avec le n°1 Log in
 
×
Vous avez oublié vos informations?
×

Go up