Peut-on choisir le sexe de son enfant ?

 

Peut-on choisir le sexe de son enfant ?

Qui ne se réjouirait pas d’avoir la possibilité de choisir librement le sexe que son futur bébé aura ;avoir la possibilité de décider précisément le nombre de filles et de garçons qui constitueraient sa famille ? Presque tout le monde s’en réjouirait !La vrai question que l’on se pose, c’est : est-ce que cela est réellement possible ? Grâce à l’évolution et aux recherches scientifiques perpétuelles, il est désormais possible de choisir d’avoir un garçon ou une fille ! Cela peut se faire soit naturellement, soit de manière artificielle. Parlons d’abord de la méthode naturelle.

La Méthode naturelle pour choisir le sexe de son enfant : la méthode du docteur Papa.

Si vous n’êtes pas un grand amoureux des méthodes artificielles, voilà pour vous un moyen purement naturelle d’y parvenir. Il à été découvert par M. Stolkowski, professeur de physiologie chimique à l’université de paris VI dans les années 1958.  Cette méthode est fondée sur le principe de la modification du taux de pH dans le vagin de la femme et les sécrétions vaginales. Ainsi, pour atteindre le taux de pH et de sécrétions vaginales correspondant probablement à un bébé de sexe masculin ou féminin, les futurs mamans se doivent de privilégier la consommation de certains aliments, mais aussi de réduire autant que possible la consommation d’autres aliments. C’est aussi simple que cela ! Bien que n’ayant pas été démontré expressément par des expérimentations scientifiques, elle a théoriquement 80 % de chances de fonctionner. Elle ne présente visiblement aucun danger, alors pourquoi pas essayer ! Allons jeter un coup d’œil maintenant du côté des techniques artificielles découvertes par le génie biologique

 

Première méthode artificielle pour choisir le sexe de son enfant : le diagnostic pré-implantatoire (DPI)

Cette méthode est très fiable pour choisir le sexe de son enfant. Cependant, il faut préciser qu’en Europe, elle est interdite par la loi sauf dans le but de préserver l’enfant d’une maladie génétique ou pour tout autre raison sanitaire admise pas la loi. Elle est en revanche autorisée dans beaucoup d’autres pays. C’est le cas des États-Unis par exemple. Elle consiste en une analyse des cellules de plusieurs embryons issues chacun de la fécondation entre un ovule et un spermatozoïde, mais hors des entrailles de la mère (fécondation in vitro). Cette analyse effectuée peut aussi bien servir à écarter les embryons malades, mais aussi donner la possibilité aux futurs parents de déterminer après cela, le sexe de leur l’enfant Mis à part le DPI, vous avez une seconde méthode.

 

Deuxième méthode artificielle pour choisir le sexe de son enfant : la méthode Ericson

Pour que votre enfant est un sexe masculin, il faudrait que le spermatozoïde qui féconde l’ovule ait un est un chromosome X. Contrairement, pour que le sexe de votre enfant soit féminin, il faudrait que le chromosome du spermatozoïde soit Y. Alors, pour que votre enfant ait le sexe que vous souhaitez, l’ovule de votre partenaire doit être fécondé par le bon spermatozoïde ! C’est tout le sens de la méthode Ericson. Elle permet de sélectionner le spermatozoïde le plus adapté au sexe que vous voulez pour votre enfant pour ensuite le féconder avec l’ovule de votre partenaire. Elle est prouvée avoir un taux de réussite d’environ 70 %. Elle demeure cependant moins efficace et moins sûr que la première. Ce n’est pas tout, il y a encore plusieurs autres méthodes bien meilleures et plus surprenantes que tout cela !

 

Nous vous invitons à vous Inscrire pour rencontrer de nombreux et nombreuses candidates à la coparentalité, ainsi que des notifications fréquentes sur la publication de nombreux autres articles bien plus enrichissants et exceptionnels !


Laissez une annonce


 
×
 
×
Vous avez oublié vos informations?
×

Go up